Qu’est-ce que l’hypnose médicale ?

Publié le : 16 novembre 20214 mins de lecture

Ces dernières années, tant les praticiens que les patients ont retrouvé leur intérêt pour l’hypnose médicale, espérant essayer des médicaments alternatifs et/ou complémentaires. Dans le cadre du traitement de la phobie, de l’addiction, et surtout de la douleur (aiguë ou chronique), l’hypnose médicale commence à trouver sa place dans les cabinets des praticiens et les hôpitaux.

Qu’est-ce que l’hypnose médicale ?

Il s’agit d’une technique qui permet au patient d’entrer dans un état de conscience (hypnose) qui oscille entre veille et sommeil, et elle permet aux praticiens d’intervenir pour soulager les maladies et les troubles. À l’aide d’associations d’idées et/ou de suggestions, le médecin aide le patient à comprendre, accepter et gérer certaines situations douloureuses. Par conséquent, l’hypnose médicale n’est pas magique et la personne qui est hypnotisée reste maître de son comportement. Veuillez noter que le but de l’hypnose médicale est de soulager plutôt que de guérir la pathologie. L’hypnose peut soulager certaines maladies mentales ou physiques. Contrairement aux émissions de télévision et aux salons professionnels, les bienfaits pour la santé de l’hypnose médicale pour certaines applications sont désormais prouvés et reconnus.

Quels sont les bienfaits de l’hypnose médicale

Bien sûr, l’hypnose fait référence à un état d’hypnose. Au niveau physique, l’hypnose réduit la production d’adrénaline, aidant ainsi à se détendre et à réduire la douleur physique. Au niveau psychologique, elle cible l’inconscient, changeant ainsi les comportements habituels, appris et intériorisés (traumatisme, addiction, phobie, etc.). Actuellement, les bienfaits de l’hypnose médicale sont nombreux :

  • Réduire l’anxiété (dépression, insomnie, anxiété, phobie, stress post-traumatique) ;
  • Soulager les douleurs aiguës et chroniques ;
  • Réduire les comportements nocifs ou addictifs (troubles alimentaires, tabagisme, alcoolisme, etc.).

Ainsi, l’hypnose médicale est utilisée dans divers services médicaux et hospitaliers : oncologie, pédiatrie, anesthésie et réanimation… Elle a fait ses preuves au bloc opératoire et peut être utilisée comme substitut ou complément à l’anesthésie médicamenteuse.

Qui peut exercer l’hypnose médicale ?

Tout professionnel de santé peut recevoir une formation en hypnose : psychothérapeutes, dentiste, médecins, psychiatres, kinésithérapeutes, infirmiers. En France, il existe un établissement spécialisé pour suivre une telle formation : l’Association Française pour l’Étude de l’Hypnose Médicale ou AFEHM. Par définition, un hypnothérapeute est un praticien qui utilise l’hypnose afin d’accompagner ses patients vers une meilleure santé. Il faut faire attention à ne pas confondre l’hypnothérapeute avec l’hypnotiseur (comme Messmer), dont le seul but est d’induire l’hypnose ! Bien que les méthodes d’hypnothérapie varient d’un praticien à l’autre, le processus d’une « séance type » comporte, en effet, 3 phases : l’induction hypnotique, la dissociation/confusion et l’ouverture/éveil.

Plan du site